Main Menu

LIBRE ALGÉRIE

  • La solution est dans la constituante

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 12:38:00


    Les observateurs suivent avec attention l’énorme élan de mobilisation populaire qui déferle dans la rue algérienne. Si une certaine presse ignore complètement le mouvement, ce qui est énergiquement condamnable, une autre tente d’orienter les slogans de la protestation à sa guise. Ainsi, si les journaux du pouvoir parlent de réformes, il demeure que certaines plumes de la presse privée se focalisent sur le rejet du cinquième mandat, de façon à conditionner l’opinion publique nationale à cet unique mot d’ordre. Or, l’enjeu est plus important que cette question. Sans raccourcis ni détour, il s’agit d’aller vers la source du problème pour […]...lire la suite...

  • La chute du régime est proche, le changement est irréversible

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 12:29:00


    Avec un statut quo devenu intenable, le peuple algérien bat le pavé tous les jours. Toutes les catégories sociales sont dans la rue pour exprimer un ras le bol généralisé. Cette formidable mobilisation pacifique démontre une fois de plus l’avance prise par le peuple par rapport à ses dirigeants. Les revendications massives pour une vie meilleure, la consécration des libertés démocratiques et le changement du système qui a ruiné le pays, de manière pacifique et civilisée contraste avec l’autoritarisme du pouvoir brutal et irréformable. Ses pratiques de division, ses tentatives de ghettoïsation du mouvement sont restées vaines. Le peuple comme […] L&r...lire la suite...

  • Le peuple rend son verdict, oui pour le changement du système

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 12:10:00


    A défaut d’élections libres et honnêtes, le peuple a choisi la voie de la rue pour exprimer sa position, celle d’un rejet d’un système qui le marginalise et l’humilie depuis l’indépendance du pays à ce jour. L’étincelle déclenchée à Kherrata a trouvé écho à Khenchela, et dans toutes les villes du pays. Le pouvoir a réussi à retourner tous les algériens contre lui, d’Alger à Tamanrasset, de Maghnia à Tebessa, des marées humaines sont sorties, pour dire haut et fort, que le régime qui a causé tant de malheurs au pays, doit céder sa place et que le peuple assoiffé […] L’article Le ...lire la suite...

  • Le projet alternatif à la mascarade électorale.

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 11:58:00


    Notre pays court un grand danger ! Depuis 1962, le régime en place étouffe la société et l’empêche de s’exprimer, de s’organiser librement et pacifiquement pour pouvoir imposer démocratiquement ses choix. Le pouvoir à travers la fraude, la corruption et le clientélisme, qu’il a érigé en mode de gestion et de gouvernance, s’est engagé dans un processus diabolique visant la dislocation de la société et l’émiettement des forces militantes. Au jour d’aujourd’hui, le constat est amer. Il est dur de croire que tout l’espoir qui s’est germé au moment de la révolution s’est effrité. Difficile d’admette que 60 a...lire la suite...

  • Le tyran, le gladiateur et les bouffons du palais

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 11:43:00


    Le régime fait la sourde oreille aux aspirations démocratiques du peuple et prépare en solo une échéance qui ressemble beaucoup plus à un carnaval qu’à une élection régie par les principes et les normes universels. Faisant tout pour se pérenniser, il fait fi des initiatives de la contestation populaire et des appels de l’opposition démocratique pour un changement du système. Il s’entête à verrouiller les espaces d’expression politique. Rimant dans une sémantique qui confond entre la continuité et la stabilité, ce qui n’est pas sans ignorer les effets de l’une sur l’autre et des deux sur l’avenir du pays. A […] L’a...lire la suite...

  • Le FFS retire ses parlementaires des institutions du régime

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 11:38:00


    A l’issue de la réunion de la Direction Nationale, tenue le mercredi 06 mars 2019, le Front des Forces Socialistes a publié le communiqué suivant: La voix du peuple a résonné dans tout le pays pour exiger le changement du système autoritaire et liberticide, qui gouverne le pays depuis l’indépendance nationale, et pour revendiquer le libre exercice de son droit légitime à l’autodétermination. Aujourd’hui, le FFS exprime sa satisfaction du caractère pacifique de la mobilisation du peuple algérien dans son rejet du scrutin présidentiel d’Avril prochain en refusant une mascarade électorale supplémentaire. Le peuple algérien s’est mobilisé po...lire la suite...

  • Lorsque Hocine Aït Ahmed avait averti contre le mandat à vie

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 11:18:00


    Interview parue sur Libération.fr, le jeudi 29 septembre 2005 «Depuis l’Indépendance, ce ne sont jamais les urnes qui ont décidé du destin des Algériens» Le chef du Front des forces socialistes, opposant à la «charte pour la paix et la réconciliation nationale» soumise à référendum jeudi en Algérie, était le jour-même invité de Libération.fr. Il a répondu aux questions des internautes sur son hostilité au référendum de Bouteflika. Pourquoi êtes-vous opposé à la charte alors que vous avez toujours plaidé en faveur de la réconciliation? Hocine Aït Ahmed. Précisément, parce que cet...lire la suite...

  • Ghandi, un symbole de la lutte pacifique

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 11:05:00


    Mahatma Gandhi était le leader du mouvement pacifique de l’Inde pour son indépendance du joug britannique. Il est né en Inde de Porbandar le 2 octobre 1869, et il est assassiné le 30 janvier 1948 à New Delhi. Il étudie le droit et ses actes incluent boycotts contre l’Etat britannique, dans des luttes de formes pacifiques et de désobéissance civile. Le père de Mahatma Gandhi, Karamchand Gandhi, était un ministre en chef à Porbandar et d’autres États en Inde occidentale. Sa mère, Putlibai, était une femme profondément religieuse et révérencieuse. Gandhi était marié à la fille de Kasturba Makanji , […] L’article Ghandi, un s...lire la suite...

  • أنا شاب، أريد التغيير

    Le jeudi 07 mars 2019
    à 11:01:00


    أنا الطفل الذي ولد بعيدا عن منزلي بثلاثين كيلومترا، لأن بلديتي لا تملك مستشفى وبلدي يملك ثالث أكبر مسجد في العالم يشكو فيه الشعب مرضهم  ...lire la suite...

  • Un Etat combattu par ses propres citoyens risque un effondrement à tout moment.

    Le mardi 05 février 2019
    à 13:49:00


    En Algérie, les scrutins se succèdent et se ressemblent. Il s’agit de répondre à des échéances sans aucun impact positif sur le vécu des algériens. Les droits politiques, économiques, sociaux et culturels au cœur des revendications des citoyens sont ignorés. Les élections constituent une simple formalité technique que le pouvoir organise pour se légitimer et pour la consommation internationale malgré le désintérêt manifeste des populations. En effet, après de nombreux scrutins, qu’est ce qui a changé pour notre peuple ? Le discours officiel triomphant et les normes proclamées sont loin de refléter une réalité am&eg...lire la suite...