Main Menu

APS : Région

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 18:30:00

    Tizi-Ouzou: plusieurs axes routiers fermés à cause des intempéries


    TIZI-OUZOU - Plusieurs axes routiers ont été fermés lundi à travers différentes localités de la wilaya de Tizi-Ouzou après les importantes quantités de pluie qui se sont abattues sur la wilaya ces deux derniers jours, a-t-on appris auprès du directeur local des Travaux publics (DTP), Smaïl Rabhi. La RN 15, reliant le chef-lieu de Tizi-Ouzou à plusieurs localités du Sud de la wilaya a été fermée dans la matinée pour cause de deux éboulements, rocheux et terreux, au niveau du lieu-dit Takhoukhth, et qui a été rouvert à la circulation en fin de matinée a indiqué à l’APS, M. Rabhi. Il a, également, souligné que le même axe routier a été obstrué par l’éboulement d’un terrassement privé entre les localités de Ain El Hammam et Larba Nath Irathen, au sud-est de la wilaya, ainsi que les Cols de Chellata, dans la commune d’Illoula Oumalou, reliant Tizi-Ouzou avec la wilaya à Bejaia, et celui de Tizi N-Koulal dans la commune d’Abi Youcef, reliant les wilayas de Tizi-Ouzou et Bouira. Dans la commune d’Ait Aissa Mimoune, au Nord-est du chef lieu de wilaya, la route communale reliant plusieurs villages, à savoir: Oumlil, Ikhelouiène, Laazib, Igounane Ameur a été fermée à la circulation à cause d'un ouvrage, refait y a tout juste une semaine, emporté par les eaux, a relevé le même responsable. En outre, dans la commune de Bouzguene, à l’Est de Tizi-Ouzou, un oued en crue au lieu-dit Azaghar avait emporté un véhicule léger causant la mort d’une personne. En déplacement sur les lieux, le chef de l’exécutif local, Mahmoud Djammaa a instruit la DTP de lancer dans l’immédiat une étude et de procéder à la prise en charge de cet axe routier. En août dernier, lors d’une réunion du conseil de wilaya consacrée à la préparation de la saison hivernale, une commission multisectorielle regroupant la DTP, l’Office national d’assainissement (ONA), la direction locale des ressources en eau (DRE) et la protection civile, chargée de recenser les points noirs à travers la wilaya. Le chef de l’exécutif local avait, mis l'accent, lors de cette réunion, sur "la nécessité d’établir une carte des zones d’enneigement et celles inondables et de prendre toutes les mesures préventives qui s’imposent pour éviter les situations catastrophiques".

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 18:04:00

    Tipasa: mise en service d’un centre régional de stockage des céréales


    TIPASA - Le secteur agricole de la wilaya de Tipasa a été renforcé, mardi, par un centre régional de stockage des céréales, réalisé à Ahmer El Ain, pour une capacité d'emmagasinage d’un demi-million de qx de céréales. Cette structure stratégique, mise en service par le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Chérif Omari, en compagnie du wali Mohamed Bouchama, est d’une "contribution certaine dans le renforcement des capacités de stockage du pays, estimées a 30 millions de qx", a-t-on indiqué sur place. Dans sa déclaration à l’occasion, le ministre a qualifié la structure d’"acquis d’importance stratégique", devant "nous permettre de gérer le stock de céréales en toute tranquillité", a-t-il dit, "tout en réduisant les importations suivant le plan gouvernemental visant le renforcement des capacités de production, le soutien de la production nationale et la réduction de la dépendance aux importations de céréales". "Nous œuvrons actuellement à renforcer la production de blé tendre enregistrant une instabilité sur les marchés mondiaux", a ajouté M. Omari, signalant que l’Algérie a "enregistré une autosuffisance en matière de blé dur et d’orge, dont le stock disponible peut couvrir nos besoins jusqu’à fin 2021", a-t-il assuré. Le ministre a fait part, à ce propos, de "prévisions d’exportation du blé dur, durant les prochains années, si cette tendance est maintenue", a-t-il estimé. La "réalisation de ce centre régional de collecte de céréales est inscrite au titre d’un programme national ayant permis la réalisation de neuf centres similaires à l’échelle nationale, d’une capacité d’accueil globale de 3,5 millions de qx de céréales", a souligné M. Omari. Il a signalé, en outre, le lancement de la réalisation de 14 centres de stockage de céréales, au titre des mesures décidées dernièrement par le Gouvernement au sujet de la levée de gel sur 30 projets de ce type. Les 16 autres projets restants sont en cours d’études "au cas par cas", a-t-il ajouté, assurant qu’ils seront repartis sur nombre de régions du pays, notamment les hauts plateaux et le sud, "dans les prochains jours". Sur un autre plan, le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche a abordé l’aspect technique lié à l’amélioration du rendement, qu’il a qualifié d'"important et stratégique", et ce en adoptant, a-t-il dit des "moyens de travail modernes, conjugués à une formation et un encadrement susceptibles de permettre aux agriculteurs de maitriser les techniques de multiplication du rendement, en le portant de 30 qx/ha à 50 qx/ha", est-il escompté. M. Omari a donné, à l’occasion, le coup d’envoi d’une campagne de boisement du périmètre et de l’intérieur de la station de traitement des eaux de Bou Ismail, avant de prendre part à une journée d’études sur la lutte contre la migration illégale.

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 17:41:00

    Intempéries: de nombreux dégâts déplorés à Béjaïa


    Intempéries: de nombreux dégâts déplorés à BéjaïaBEJAIA - Des nombreux dégâts, notamment des coupures d'électricité, des éclatements de conduites principales d’eau potable et des éboulements, ont été déplorés à Béjaïa, conséquemment aux intempéries survenues dans la nuit du lundi à mardi, selon diverses sources. Ces dégâts se sont matérialisés par une rupture du courant électrique, notamment à Béjaïa et ses environs, où une dizaine de conducteurs de courant ont chuté, selon la Sonelgaz. L’alimentation en eau potable (AEP) à Béjaïa et dans tous ses environs a été irrémédiablement perturbée suite l’éclatement des deux conduites principales d’AEP, celle à l’est de diamètre 700 mm, emportée par les eaux de l’oued Agrioun, et celle à l’ouest, qui a du céder, devant la furie des eaux de l’oued Soummam, non loin de la ville de Oued-Ghir à 12 km du chef lieu de la wilaya, selon un communiqué de l’Algérienne des Eaux (ADE). Lire aussi: Neige à Batna: trafic automobile difficile sur nombre d’axes routiers montagneux Plusieurs éboulements et écoulements boueux ont été également déplorés dans plusieurs régions, notamment à l’Est sur l’axe routier, reliant Darguiba à Kherrata sur la RN.09 (Béjaïa-sétif) qui se sont soldés par une coupure de la route, à hauteur du lieudit "Tamelaht" et de la fermeture d’un axe adjacent, celui du chemin de Wilaya N 6, conduisant à la localité de Taskriout, à 45 km à l’est de Béjaïa, obstrué sur un large tronçon par la pierre et les boues. L’intervention des équipes de la direction des Travaux publics a permis de rouvrir partiellement en fin de matinée la RN.09 et des efforts ont été orientés sur le chemin de wilaya pour le remettre en service avant la fin de journée, ont signalé ses services, qui soulignent pour autant l’ouverture des autres routes sur toute la wilaya. Ces intempéries survenues sur fond de vents violents et de fortes chutes de pluies ont, par ailleurs, provoqué des inondations dans plusieurs quartiers, contribué à la fragilisation de plusieurs maisons. Des arbres, du fait du vent fort qui a soufflé, ont été également déracinés et beaucoup de toitures ont été arrachés, a-t-on constaté.

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 16:58:00

    Affaire des co-accusés de feu Fekhar: le prononcé du jugement renvoyé au 26 novembre


    GHARDAIA - Le Tribunal de Ghardaïa a renvoyé mardi au 26 novembre courant le prononcé du jugement dans l'affaire des co-accusés de feu Kamel Eddine Fekhar, a-t-on constaté. Dans leur plaidoirie, les avocats de la défense ont tenté de démonter tous les arguments mis en avant par le représentant du ministère public, qui a requis une peine de 18 mois de prison ferme à l'encontre des co-accusés de feu Kamel Eddine Fekhar pour "attroupement", "contestation" et "profération de propos déplacés à l'égard de décisions de justice prises au nom du peuple". A l'issue des plaidoiries, le président de l'audience a décidé de la mise en délibéré de l'affaire, annonçant que le verdict sera connu dans deux semaines, soit le 26 novembre prochain. Pour rappel, l'affaire remonte à mars dernier lorsque le Tribunal criminel de Ghardaïa a condamné à dix ans de prison ferme deux individus accusés du meurtre d'un notable de la région. Le jugement avait déclenché une protestation et une remise en cause des décisions de justice ainsi que des déclarations et publications contre ces décisions faites sur les réseaux sociaux.

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 16:36:00

    Ain Defla: marche de soutien aux élections présidentielles à El Attaf


    AIN DEFLA - Des centaines de citoyens ont marche mardi après-midi a El Attaf (30 km a l'Ouest d'Ain Defla) en guise de soutien a l'élection présidentielle du 12 décembre prochain, a-t-on constate. Drapés de l'emblème national et entonnant des slogans patriotiques, ces citoyens activant au sein du mouvement associatif et faisant partie de la société civile se sont regroupés à proximité de la salle des fêtes de la ville, avant d'en arpenter les principales artères durant prés d’une heure trente. Ils ont, à l’unisson, mis en évidence l'importance des prochaines élections présidentielles, soutenant qu’elles constituent la solution idoine pour sortir de la crise dans laquelle se débat le pays. Les citoyens n'ont pas manqué, à l'occasion, de rendre un vibrant hommage a l'institution militaire, rappelant que c'est l ANP qui est garante de l’unité et de la stabilité du pays.

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 15:58:00

    Secousse tellurique de magnitude 3 degrés à Bejaia


    ALGER - Une secousse tellurique d'une magnitude de 3 degrés sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée mardi à 14h18 dans la wilaya de Bejaia, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L'épicentre de la secousse a été localisé à quatre (04) km au sud-est de Kherrata, précise la même source.

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 14:52:00

    Oran: installation de la commission de wilaya de classement des établissements de restauration


    ORAN - La commission de wilaya d'Oran chargée du classement des établissements de restauration a été installée, a-t-on appris mardi auprès de la direction du Tourisme et de l'Artisanat. Décidée par la wilaya en application du décret exécutif d'avril 2019 portant organisation de l'activité des restaurants touristiques, l'installation de la commission s'inscrit dans le cadre de la décentralisation du classement qui s'effectuait auparavant au niveau du ministère de tutelle, et ce afin de développer davantage le secteur, a expliqué le chef de service suivi des activités à la direction du Tourisme. La commission de wilaya de classement, composée de représentants de plusieurs secteurs, dont ceux du commerce, de la santé et de l'environnement, entamera ses activités après la signature du réglementa interne par le wali, a indiqué Mourad Boudjenane, soulignant que le classement prend en considération de nouveaux critères pour la promotion de l'activité de restauration afin d'offrir des prestations touristiques de qualité. L'opération de classement obéit à des conditions concernant la qualité de service fourni aux clients, le professionnalisme, la qualité du repas, la surface de la cuisine par rapport à la salle de restauration, le nombre du personnel, leur niveau de formation et autres critères en vigueur dans ce domaine. Pour rappel, le nombre d'établissements de restauration au niveau d'Oran est de 38 restaurants classés selon différentes étoiles.

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 14:31:00

    Le projet de la "gestion intégrée des déchets ménagers" en débat à Oran


    Le projet de la ORAN - Le lancement du nouveau projet sur "la gestion intégrée des déchets", en partenariat avec l’Union européenne, a fait l’objet, mardi à Oran, d’un premier atelier visant la consultation des acteurs locaux du secteur pour définir les axes majeurs d’intervention et les priorités d’action. Cet atelier, tenu au siège de la wilaya, a été précédé de plusieurs autres rencontres à Alger, en septembre et octobre 2019. Ses organisateurs ont souligné qu’il vise à définir le champ d’intervention du futur projet, financé par l’UE et ses impacts, en vue de la formulation d’un programme sur la gestion intégrée des déchets, en concertation avec les secteurs concernés. Nouar Laïb, directeur général de l’environnement et du développement durable du ministère, qui a présidé la séance en compagnie du wali d’Oran, a indiqué à l’APS que "cette rencontre réunit les acteurs du secteur, dans le cadre de la gestion des déchets, sur cette problématique et dont le processus participatif a déjà débuté à Alger lors de deux rencontres dédiées à l’échange régional". "Sept wilayas, Oran, Mostaganem, Relizane, Mascara, Sidi Bel-Abbès, Aïn-Temouchent et Tlemcen y participent. Nous avons besoin d’écouter tous les acteurs locaux du secteur et les experts de l’UE présents pour élaborer le cadre général du projet, ses ambitions et ses objectifs avec les représentants de l’UE ", a-t-il dit. Lire aussi: Economie circulaire: une feuille de route présentée prochainement au gouvernement Le même responsable a déclaré que cette nouvelle stratégie est basée sur plusieurs axes visant la réduction de la production quotidienne de déchets ménagers, industriels et solides, l’intégration du secteur privé dans ce nouveau projet, la création de 40.000 emplois directs et plus de 100.000 emplois indirects, la réduction des risques sanitaires à un niveau minimal, la poursuite de l’éradication des décharges sauvages et l’application du principe du pollueur-payeur. Selon Nouar Laïb, les impacts attendus de cette stratégie sont la création de chaînes de valeurs reposant sur le recyclage, la valorisation et le réemploi des déchets, une meilleure maîtrise des coûts de gestion, l’augmentation des revenus, la création d’emplois et favoriser les impacts positifs sur l’environnement, y compris une réduction de l’empreinte carbone. De son côté, la directeur de l’environnement de la wilaya d’Oran, Dahou Samira, a précisé que les sujets proposées à la réflexion portent sur la définition des problèmes majeurs en matière de gestion des déchets ménagers au niveau local, les mesures à prendre pour solutionner les problèmes identifiés et les contributions des acteurs du secteur dans la mise en œuvre du nouveau projet. Un prochain atelier est prévu à Oum El-Bouaghi, ce 14 novembre, ont indiqué les organisateurs.  

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 14:21:00

    Neige à Batna: trafic automobile difficile sur nombre d’axes routiers montagneux


    Neige à Batna: trafic automobile difficile sur nombre d’axes routiers montagneuxBATNA - Les chutes de neige enregistrées durant les 48 heures sur a wilaya de Batna a rendu le trafic automobile difficile sur nombre d’axes routiers montagneux notamment durant la nuit de lundi à mardi, apprend-on de la direction des travaux publics. Selon le chef du service exploitation et entretien du réseau routier de cette direction, Abdelkarim Belkacem, toutes les routes nationales sont ouvertes à la circulation qui reste toutefois difficile et exige vigilance sur certains tronçons montagneux à l’instar de ceux d’Ain Tine (commune d’Arris), Theniet Baali (Theniet El Abed) et Nafla (Hidoussa). Lire aussi: Chutes de neige sur les reliefs dépassant les 1000 mètres d'altitude Les actions d’intervention des équipes d’entretien et d’intervention des travaux publics se poursuivent pour maintenir la fluidité du trafic sur les axes routiers notamment nationaux, de wilaya et communaux, a-t-on ajouté. Selon la même source, 7 chasse-neiges, 10 camions et 70 travailleurs d’entretien sont mobilisés pour maintenir ouvertes les routes de la wilaya, a encore précisé le même cadre.

  • Le mardi 12 novembre 2019
    à 12:55:00

    Commerce à El Tarf : plus de 1.600 procès-verbaux en neuf mois  


    Commerce à El Tarf : plus de 1.600 procès-verbaux en neuf mois     EL TARF- Les agents de contrôle et de la répression de la fraude relevant de la direction du commerce de la wilaya d’El Tarf ont dressé, durant les neuf premiers mois de l’année en cours, 1.632 procès-verbaux (PV) à l’encontre des commerçants contrevenants à la réglementation en vigueur, a-t-on appris, mardi, auprès des services de la DCP. Au cours de la même période 9.868 opérations de contrôle ont été effectuées soldées par 1.639 infractions à la réglementation, notamment la non conformité des produits mis à la vente et la transparence des pratiques commerciales, a ajouté le directeur local du commerce, Omar Chaabna. La valeur des marchandises non facturées proposées à la vente relevée durant cette même période, était de l’ordre de 2.933.299.00 dinars, a souligné la même source, en rappelant que les opérations de contrôle ont été intensifiées durant le mois de carême, "période durant laquelle des commerçants véreux n’hésitaient pas à user de divers stratagèmes pour tirer un maximum de profit". Pas moins de trois tonnes et demi de produits impropres à la consommation, d’une valeur globale de 1.169.951.00 dinars, ont été également saisis à la période indiquée, a ajouté la même source qui a fait état de la fermeture de 138 locaux commerciaux. Les principales infractions constatées en matière de contrôle des pratiques commerciales portent sur le défaut d’affichage des prix et tarifs (856PV), le défaut de registre de commerce (97 PV) ainsi qu’au défaut de facturation et la non-conformité des factures (28PV), a-t-on noté. En matière de contrôle de conformité et de la répression des fraudes, la même source a indiqué que les équipes de contrôle ont dressé 234 PV pour défaut d’hygiène aux différents stades de fabrication et commercialisation des produits alimentaires, 06 autres pour non-respect de l'obligation d’informer le consommateur à travers l'étiquetage des produits mis en vente ainsi que 44 autres PV pour la mise en vente de produits non conformes en matière de spécifications microbiologiques ou physico-chimique des produits de large consommation et enfin 141 PV pour absence d’autocontrôle.