Vous êtes ici >>> ACCUEIL LE PAYS Régions d'Algerie La Kabylie Tipaza : A 100 ans, elle se porte comme un charme
_TOP

Traduction automatisée

French Arabic English German Italian Portuguese Spanish

Formulaire d'Identification




"Savoir écouter, c'est posséder, outre le sien, le cerveau des autres. "

Léonard De Vinci


Qui est en ligne ?

Nous avons 100 invités en ligne

Position géographique des connectés en temps réel.

Compteur de visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui255
mod_vvisit_counterHier303
mod_vvisit_counterCette semaine1853
mod_vvisit_counterSemaine dernière1787
mod_vvisit_counterCe mois4697
mod_vvisit_counterMois dernier3233
mod_vvisit_counterDepuis le début569573

Aperçu de la localisation par pays des internautes visitant le site www.ahdouche.com !!! Nombres et provenances sur calcul d'adresse IP unique.

free counters

Dernière mise à jour

Dernière mise à jour le :
Mardi 24 Juillet 2018
à 20:15
Tipaza : A 100 ans, elle se porte comme un charme
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Elle est née le 1er Janvier 1910, dans les redoutables montagnes boisées et touffues de la célèbre contrée de Menaceur, difficilement accessibles à ceux qui la méconnaissent. Une contrée jadis inaccessible, aux légions romaines qui construisirent un rempart de 15 kilomètres autour de CAESAREA (Cherchell) la capitale de Juba II pour la préserver des hordes et tribus berbères provenant de Menaceur, mais fut également inaccessible aux colons français.


C'est dans cette contrée montagneuse qui s'étendait jusqu'aux montagnes de Miliana et du Zaccar, que l'émir Malek Berkani un fidèle lieutenant de l'Emir Abdelkader avait tenu en échec en 1870 les forces coloniales françaises.

Ainsi, Madame Isgueni, nous racontait avec précision et avec une mémoire et une lucidité parfaite, les hauts faits d'armes des guerriers de l'Emir Malek El Berkani, que lui narrèrent et racontèrent ses parents et grands parents.

Elle nous racontât ce que son père lui avait dit comment furent appliquées violemment et avec force les dispositions d'expropriation des terres à l'encontre des tribus insurgées de Menaceur qui rallièrent l'Emir Malek El Berkani.

«Des milliers d'hectares de terres, vergers et autres biens furent confisqués, en réduisant leurs propriétaires à une misère absolue. Mon père nous disait que c'était horrible, des cris de douleurs insoutenables, une famine meurtrière» scandait cette vielle femme centenaire. Plusieurs dizaines de ses enfants, petits enfants et arrières-petits enfants, entouraient la dame centenaire, en écoutant sentencieusement des récits d'un autre âge, ils étaient venus chez-elle, dans sa maison, un simple petit réduit, qu'elle ne voudrait quitter sous aucun prétexte. Ils étaient venus accompagnés des voisins et des proches de la famille pour célébrer l'anniversaire de cette centenaire doyenne d'âge de toute la région de Menaceur. Des youyou stridents fusèrent en guise de fierté d'avoir une femme doyenne d'âge de la Région.

En se redressant sur ses hanches, elle défiait l'assistance, en se levant, résolument avec une démarche altière, un regard vif et perçant, en disant: «qui veut faire avec moi le trajet jusqu'à la montagne de Menaceur?» questionnait-elle l'assistance en toisant les plus hardis avec un regard de défi.

Chacun connaissant Khalti Oumelkhir, cette doyenne d'âge de toute la région, centenaire et jouissant de toutes ses facultés mentales, d'une santé à l'épreuve du temps et d'une capacité et aptitude de narrer de très vieilles histoires avec une précision sans omission de détails. Chaque habitant de Menaceur vous dira: «Elle est capable de se hisser sur les roches escarpées de cette montagne qui culmine la ville de Menaceur et ses environs».

Par Larbi Houari / http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5132128&archive_date=2010-01-10