Vous êtes ici >>> ACCUEIL LE PAYS L'Algerie Culture Musique Tamanrasset - Réhabilitation de sites archéologiques et historiques
_TOP

Traduction automatisée

French Arabic English German Italian Portuguese Spanish

Formulaire d'Identification




"La victoire obtenue par la violence équivaut à une défaite, car elle est momentanée. "

Gandhi


Qui est en ligne ?

Nous avons 81 invités en ligne

Position géographique des connectés en temps réel.

Compteur de visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui169
mod_vvisit_counterHier324
mod_vvisit_counterCette semaine808
mod_vvisit_counterSemaine dernière1787
mod_vvisit_counterCe mois3652
mod_vvisit_counterMois dernier3233
mod_vvisit_counterDepuis le début568528

Aperçu de la localisation par pays des internautes visitant le site www.ahdouche.com !!! Nombres et provenances sur calcul d'adresse IP unique.

free counters

Dernière mise à jour

Dernière mise à jour le :
Mardi 24 Juillet 2018
à 20:15
Tamanrasset - Réhabilitation de sites archéologiques et historiques
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Tamanrasset - Réhabilitation de sites archéologiques et historiques

Un programme de réhabilitation de plusieurs sites et monuments archéologiques et historiques a été retenu ces dernières années dans la wilaya de Tamanrasset, selon la direction de la culture. Des programmes de réhabilitation ont été retenus en faveur de la Casbah Badjouda à In Salah (750 km au nord de Tamanrasset), du site de Sourou Ag Amestan (ksar de l'Aménokale des Touareg), de la casbah de Tit (45 km de Tamanrasset), et du site de Tin Hinan dans la région de Abalessa, selon un rapport de la direction précitée. Le site le plus connu, celui de la princesse Tin Hinan, est une résidence datant du IVe siècle de l'ère chrétienne, construite avec des remparts d'un mètre de largeur, que la princesse avait utilisée comme retraite contre les conflits et qui est située dans la région d'Abalessa, à quelque 100 km au sud de Tamanrasset, selon les explications du directeur de la culture, M.Farid Begbagui, archéologue de formation. La princesse fut enterrée dans sa chambre, avec ses bijoux, avant que les archéologues français ne déterrent sa dépouille. Actuellement, sa sépulture est exposée au Musée du Bardo à Alger. Sur avis de la direction locale de la culture, un chemin pédestre de 300 mètres ouvrant sur la résidence de la princesse Tin Hinan a été aménagé ainsi qu'un poste de contrôle. L'opération concernant la restauration du site Souro Moussa Ag Amestan à Tamanrasset sera lancée en mars 2010. D'autres opérations ont été choisies et ont concerné des sites historiques, pour avoir été le théâtre de faits de lutte contre la colonisation, dont la casbah de In Salah et celle de Tit (45 km de Tamanrasset), affirme M.Begbagui. Cette opération, en attendant de s'atteler à la restauration d'autres monuments historiques, entre dans le cadre de la mise en valeur du patrimoine national, selon le directeur de la culture.

R.C

L'Expression - 07/01/10