Copyright 2019 - Custom text here

20181215 rss-alb test 2

         

 

RSS-feed will be listed here...

 

PhpPot RSS Feed http://www.ahdouche.com/ https://www.huffpostmaghreb.com/entry/la-quasi-totalite-de-la-cocaine-saisie-en-afrique-se-trouvait-au-maroc_mg_5d13514ee4b0aa375f565d27"> La quasi totalité de la cocaïne saisie en Afrique en 2017 se trouvait au Maroc

DROGUE - 86% de la cocaïne saisie en Afrique en 2017 se trouvait au Maroc. C’est l’une des conclusions du rapport mondial sur la drogue publié ce mercredi 26 juin par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Le royaume est, à l’échelle du continent, une véritable plaque tournante de la “poudre blanche”.

En témoignent les nombreuses saisies de kilos voire tonnes de cocaïne effectuées ces dernières années. Le Maroc a ainsi déclaré avoir saisi 120 kilos de cocaïne en 2015, 1,6 tonne en 2016 et 2,8 tonnes en 2017, dont une seule
cargaison de 2,6 tonnes de cocaïne en provenance du Brésil saisie en octobre 2017, rappelle l’ONUDC. Une autre saisie majeure a eu lieu l’année suivante: plus d’une tonne de cocaïne retrouvée à El Jadida, en décembre 2018.

Si le trafic de cocaïne à destination de pays hors des Amériques et d’Europe centrale et de l’ouest reste relativement limité (il représente 1% de la quantité globale saisie), il n’en reste pas moins qu’il a augmenté ces dernières années, de même que les routes de contrebande qui prolifèrent, notamment en Afrique, indique le rapport.

Les saisies récentes au Maroc, mais aussi en Afrique du Sud et en Guinée-Bissau “indiquent que le trafic de cocaïne via l’Afrique continue d’être bien organisé”, souligne l’ONUDC. Un trafic organisé qui tend cependant à être sous-estimé en raison de “la capacité limitée des pays africains à mener à bien et à rendre compte des saisies de cocaïne”, précise la même source.

La quantité totale de cocaïne saisie en Afrique a fluctué ces dernières années: si les niveaux étaient similaires en 2013 et 2017, ils ont presque triplé entre 2015 et 2017, passant de 1,2 tonne à 3,4 tonnes.

Souvent destinées à être ensuite envoyées vers l’Europe et, dans une moindre mesure, en Asie, les expéditions de cocaïne vers le continent africain s’adressent principalement aux pays d’Afrique de l’Ouest et du Sud, surtout par voie aérienne et maritime. Le Maroc a pour sa part rapporté que 90% de la cocaïne saisie en 2017 avait été expédiée dans le pays par la mer.

Selon les informations fournies par les pays africains, sur la période 2013-2017, la majorité de la cocaïne arrivée en Afrique provenait du Brésil, suivi de la Colombie, de la Bolivie et du Pérou. La cocaïne est ensuite généralement envoyée en Europe (notamment en France, Espagne, Italie et, dans une moindre mesure, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni), mais également aux Etats-Unis, en Chine, en Israël et en Malaisie.

Une part de la cocaïne trafiquée est également destinée au marché local. S’il n’existe pas de donnée récente sur l’étendue de la consommation de cocaïne au sein de la population générale en Afrique du Nord, certaines études ciblées permettent d’en savoir plus sur la consommation de drogue par certaines catégories de la population.

Une étude sur la consommation de cocaïne par les lycéens marocains permet par exemple de faire la lumière sur ce phénomène. 1,2% des garçons et 0,4% des filles de 15 à 17 ans ont ainsi déclaré avoir consommé de la cocaïne au cours de l’année écoulée en 2016. Par ailleurs, 0,7% des garçons et 0,1% des filles ont déclaré avoir consommé de la cocaïne ou du “crack” au cours du mois précédant l’enquête. Parmi eux, la majorité en avait déjà pris une fois (39%) ou entre deux et cinq jours (35%) le mois passé.

...

 

 

PhpPot RSS Feed
...

     

Recherche

f t g m