Vous êtes ici >>> ACCUEIL LE PAYS Les balades en Algérie Balade au tour d'Alger
_TOP

Traduction automatisée

French Arabic English German Italian Portuguese Spanish

Formulaire d'Identification




"Il y a souvent plus de stupidité que de courage dans une constance apparente. "

Jean-Jacques Rousseau


Qui est en ligne ?

Nous avons 20 invités en ligne

Position géographique des connectés en temps réel.

Compteur de visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui75
mod_vvisit_counterHier241
mod_vvisit_counterCette semaine1354
mod_vvisit_counterSemaine dernière1822
mod_vvisit_counterCe mois6084
mod_vvisit_counterMois dernier5873
mod_vvisit_counterDepuis le début860406

Aperçu de la localisation par pays des internautes visitant le site www.ahdouche.com !!! Nombres et provenances sur calcul d'adresse IP unique.

free counters

Dernière mise à jour

Dernière mise à jour le :
Vendredi 15 Juin 2018
à 20:24
Promenades au autour d’Alger
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Pour cette deuxième promenade, je vous emmène dans les environs d’Alger, surtout sur la côte à l’Ouest de la capitale, qui recèle une partie de ce qui pourrait devenir une grande destination, si, un jour, l’Algérie s’ouvre plus largement au tourisme. Faut-il le souhaiter ? Le charme de cette belle région toujours peu visitée y perdra. En outre, les éventuelles retombées au profit de la population locale engendrent toujours injustices et frustrations. Mais faute de valorisation économique, le patrimoine et la nature risquent d’être laissés à l’abandon…
Et si l’Algérie pouvait devenir un exemple de tourisme responsable, respectueux des personnes, de leur culture et de la nature ? On peut toujours rêver.

sidi-fredj-7A une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Alger a été construit le seul complexe touristique qui se rapproche de ce que l’on connaît habituellement en Méditerranée : Sidi Fredj. Ce n’est autre que Sidi Ferruch où les forces françaises ont débarqué le 14 juin 1830 pour envahir et coloniser l’Algérie : pas vraiment un bon souvenir dans l'histoire officielle algérienne contemporaine !

canal-a-sidi-fredjarcades-de-sidi-fredj
a-sidi-fredjL’ensemble est une belle réussite architecturale : le modernisme apparent des édifices illustre bien la tradition algérienne avec le jeu des voûtes qui s’entrecroisent, les  fenêtres avec de fines grilles en fer forgé ou des moucharabiehs en bois.
Beaucoup de charme, même si l’entretien général du site laisse à désirer : j’ai voulu un jour y prendre une chambre d’hôtel pour quelques jours, on m’a répondu qu’il n’y avait plus rien correspondant aux normes françaises de confort… Ceci étant, venir y boire un verre en journée ou le soir est toujours agréable.

ancienne-station-balneaire-entre-alger-et-cherchellEn continuant vers l’Ouest, on traverse d’anciennes stations balnéaires fréquentées par les Français avant 1962, maintenant laissées à l’abandon…

mausolee-de-la-chretienneEnsuite, il faut faire un petit crochet pour atteindre ce qui est appelé improprement le

Tombeau de la Chrétienne, en arabe Kbour-er-Roumia, belle rotonde située sur une colline qui offre une ample vue sur la côte. Son origine reste assez mystérieuse. Une chose est certaine, c’est l’erreur des Français dans l’appellation en croyant que cela pouvait être une chrétienne qui pouvait y être enterrée alors que le christianisme est arrivé dans la région deux ou trois siècles plus tard !

Ruines au bord de mer à TipazaQuelques kilomètres plus loin, c’est Tipaza, l’un des plus beaux sites de ruines romaines que je connaisse. J’y étais déjà passé lors de mon premier voyage en Algérie en 1975, poussé par Albert Camus dans Les Noces qui commencent par ses mots : Au printemps, Tipasa est habitée par les dieux et les dieux parlent dans le soleil et l’odeur des absinthes, la mer cuirassée d’argent, le ciel bleu écru, les ruines couvertes de fleurs et la lumière à gros bouillons dans les amas de pierres.

tipaza-les-ruines-2 tipaza-ruines-necropole-est-porteOutre la grandeur du site, sa variété, avec toutes ces traces d’un port qui comptait près de 20 000 habitants au 2ème siècle, Tipaza doit son charme exceptionnel à son site au bord de la mer et à la poésie dégagée par ses allées ombragées. J’espère que ces photos vous permettent d’avoir une petite idée de l’exceptionnelle beauté de Tipaza.
tipaza-temple 

tipaza-les-ruines-19

tipaza-ruines-necropole-est tipaza-basilique

tipaza-les-ruines-37

A une vingtaine de kilomètres encore plus à l’Ouest, après avoir dépassé le Chenoua qui surplombe la mer, on arrive à Cherchell, l’une des nombreuses Césarée de l’empire romain.

cherchell mosaiques-agricoles-de-cherchellQuelques belles ruines sont dispersées dans la ville. Mais c’est surtout le musée qui m’a frappé  : on y trouve des remarquables mosaïques romaines, dont certaines très audacieuses : les Romaines en maillot de bain de la Piazza Armerina en Sicile sont largement dépassées…

mosaiques-romaines-de-cherchell

Dernière étape de notre ballade autour d’Alger, Chrea qui est située dans les montagnes qui bordent l’horizon à une cinquantaine de kilomètres du sud de la ville.

chrea-6 chrea-12J’y suis allé après une semaine complète de précipitations qui étaient tombées en pluie à Alger et en neige sur ces montagnes. La route avait été dégagée. En haut, une mini station de ski où j’ai fait de la luge. La lumière était exceptionnelle et le paysage à couper le souffle !

neige-a-chrea-2