_TOP

Traduction automatisée

French Arabic English German Italian Portuguese Spanish

Formulaire d'Identification




"Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l'autorité et n'ont aucun respect pour l'âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans. "

Socrate


Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités en ligne

Position géographique des connectés en temps réel.

Compteur de visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui193
mod_vvisit_counterHier219
mod_vvisit_counterCette semaine651
mod_vvisit_counterSemaine dernière1822
mod_vvisit_counterCe mois5381
mod_vvisit_counterMois dernier5873
mod_vvisit_counterDepuis le début859703

Aperçu de la localisation par pays des internautes visitant le site www.ahdouche.com !!! Nombres et provenances sur calcul d'adresse IP unique.

free counters

Dernière mise à jour

Dernière mise à jour le :
Vendredi 15 Juin 2018
à 20:24
Idir
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

idir1Depuis le succès international du titre " A Vava Inouva ", Idir est sans conteste le plus populaire des chanteurs kabyles. Rien ne semblait pourtant prédestiner ce jeune étudiant en géologie à une carrière artistique. Appelé à remplacer, au pied levé, une chanteuse kabyle souffrante, Idir interprète pour la première fois, en direct, sur radio Alger une berceuse " A Vava Inouva ".

L’engouement des auditeurs est tel, qu’on lui propose d’enregistrer un album. Paru en 1976, " A Vava Inouva " sera traduit en sept langues et offrira une notoriété mondiale à son interprète.

Fort de ce précédent succès, Idir enregistre, en 1979, un second album " Ay Arrac Negh " (A nos enfants) et entame une longue série de concerts. Malgré sa popularité naissante, Idir choisit de s’éclipser. S’il compose encore pour d’autres artistes, il choisit, pour un temps, l’ombre à la lumière.

En 1991, après dix années d’absence, Idir est de retour sur scène pour présenter une compilation qui réunit dix-sept de ses plus grands succès. La même année, sa prestation sur la scène du New Morning à Paris lui vaut de nombreux éloges et la reconnaissance de ses pairs.

Pour la première fois, la critique lui attribue le statut de précurseur de la World Music. L’année suivante, Idir publie un tout nouvel album " Les chasseurs de l’exil ". Résolument moderne cet opus mêle les sons des instruments traditionnels à des rythmes électroniques.

En 1995, Idir se produit sur scène aux côtés du chanteur Khaled pour soutenir l’association " Algérie la vie " qui prône la paix, la liberté et la tolérance. En 1999, Idir enregistre un nouvel album " Identités " avec la participation de nombreux artistes tels Zebda, Manu Chao ou Maxime Leforestier. Tous prêchent l’ouverture culturelle et la reconnaissance des identités particulières à chacun.

Aujourd’hui, Idir nous présente une nouvelle compilation " Deux rives, un rêve ". Sur cet album figurent ses plus grands succès dont " A Vava Inouva ", son premier grand succès réorchestré, ainsi qu’un inédit " Pourquoi cette pluie ", signé par Jean Jacques Goldman.