Vous êtes ici >>> ACCUEIL LE PAYS Régions d'Algerie La Kabylie Artistes Kabyles Lounis Aït Menguellet
_TOP

Traduction automatisée

French Arabic English German Italian Portuguese Spanish

Formulaire d'Identification




"La discorde est le plus grand mal du genre humain, et la tolérance en est le seul remède. "

Voltaire


Qui est en ligne ?

Nous avons 26 invités en ligne

Position géographique des connectés en temps réel.

Compteur de visites

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui254
mod_vvisit_counterHier303
mod_vvisit_counterCette semaine1852
mod_vvisit_counterSemaine dernière1787
mod_vvisit_counterCe mois4696
mod_vvisit_counterMois dernier3233
mod_vvisit_counterDepuis le début569572

Aperçu de la localisation par pays des internautes visitant le site www.ahdouche.com !!! Nombres et provenances sur calcul d'adresse IP unique.

free counters

Dernière mise à jour

Dernière mise à jour le :
Mardi 24 Juillet 2018
à 20:15
Lounis Aït Menguellet
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 
menguelletLounis Aït Menguellet est un chanteur kabyle, né le 17 janvier 1950 à Ighil Bouammas, petit village niché dans les chaînes montagneuses du Djurdjura, près de Tizi Ouzou en Haute Kabylie (Algérie).

Lounis Aït Menguellet est certainement l'un des artistes les plus populaires de la chanson kabyle contemporaine, un poète qui est devenu le symbole de la revendication identitaire berbère. À propos des évènements qui ont secoué la Kabylie ces dernières années, il dit que, égale à elle-même, la région est un bastion de la contestation et qu'elle a toujours été à l'avant-garde des luttes. « Je parle de la Kabylie à ma façon, afin d'apporter quelque chose pour que les choses évoluent », avant de s'empresser d'ajouter qu'il ne fait jamais de politique.

Nombreux sont ceux qui considèrent que la carrière de Lounis Aït Menguellet peut être scindée en deux parties selon les thèmes traités : la première, plus sentimentale de ses débuts, où les chansons sont plus courtes et la seconde, plus politique et philosophique, caractérisée par des chansons plus longues et qui demandent une interprétation et une lecture plus approfondie des textes. A?kim ur nes?a ara a?kim (Pouvoir sans contre-pouvoir), I?ul s anga a nru? (Le chemin est long), Nekwni s warrac n Ledzayer (Nous, les enfants d'Algérie) : Aït Menguellet choisit délib
érément dans ses concerts récents de chanter ces poèmes, plus longs et plus composés, comme une invitation lancée à son public à une réflexion et à une découverte.

En présentant son nouvel album à la presse, le 16 janvier 2005, à la veille de sa sortie le jour de son cinquante-cinquième anniversaire, à la Maison de la Culture de Tizi Ouzou, Lounis a fait remarquer que « l'artiste ne fait qu'attirer l'attention des gens sur leur vécu et interpeller leur conscience. C'est déjà une mission et je ne me crois pas capab
le d'apporter les solutions aux problèmes ». Aigri par la situation sociale et politique de son pays déchiré, Lounis puise de moins en moins dans son répertoire de chansons sentimentales qui ont caractérisé ses débuts.