Main Menu

Recherche

Traduction automatique

Contes



Détente




Détente / Contes / Arabe

SAVANTS, IGNORANTS ET DJEHA N° : 52

Savoir ou ne pas savoir



Un jour, Djeha décida de voyager pour parfaire son savoir. Quand un jeune homme lui demanda quels gens il allait chercher à rencontrer, il dit, se rappelant
quelques sages paroles entendues au marché :
- Celui qui ne sait pas et ne sait pas qu'il ne sait pas, il est stupide. Il faut l'éviter.
- Celui qui ne sait pas et sait qu'il ne sait pas, c'est un enfant. Il faut lui apprendre.
- Celui qui sait et ne sait pas qu'il sait, il est endormi. Il faut le réveiller.
- Celui qui sait et sait qu'il sait, c'est un sage. Il faut le suivre.
Djeha a fait une pause et a continué :
- Mais, vous savez combien il est difficile, mon fils, d'être certain que celui qui sait et sait qu'il sait, sait vraiment.

Détente / Contes / Arabe

SAVANTS, IGNORANTS ET DJEHA N° : 53

Les voleurs et la musique



Djeha rentrait chez lui, accompagné d'un de ses élèves quand il vit une bande de voleurs devant une maison, essayant de briser la serrure. Djeha a pensé qu'il serait probablement blessé s'il intervenait, donc il a décidé de rester calme et d'ignorer la situation. Mais son élève, ne comprenant pas ce qui se passait, a demandé :
- Que sont en train de faire ces hommes ?
- Chut ! Répondit Djeha. Ils jouent de la musique !
- Mais je ne peux rien entendre !
- Bien ! Nous entendrons le bruit demain ! Rétorqua Djeha.

Détente / Contes / Arabe

DJEHA ET LES VOLEURS N° : 54

Djeha et le savant



Djeha avait un bac qu'il utilisait pour faire traverser la rivière aux gens. Un jour son passager était un savant décidé à tester le savoir de Djeha et à lui donner une leçon.
- Dites-moi, Djeha, comment orthographiez-vous le mot "magnificence" ?
- Je ne sais pas, dit Djeha en continuant de ramer.
- Combien font deux tiers de neuf ?
- Aucune idée.
- comment calcule-t-on la surface d'un triangle ?
- Pas la moindre idée.
- Vous n'avez donc pas appris tout cela à l'école ?
- Non !
- Dans ce cas, la moitié de votre vie est perdue.
À ce moment même, une terrible tempête est survenue
et la barque a commencé à couler. Les deux hommes se retrouvèrent à l'eau, assez loin l'un de l'autre.
- Dites-moi, Monsieur le savant, dit Djeha. Avez-vous appris à nager ?
- Non, jamais ! Dit-le savant qui se débattait pour ne pas se noyer.
- Dans ce cas, lui cria Djeha, ce n'est pas la moitié, mais c'est votre vie entière qui est perdue.

Détente / Contes / Arabe</