Main Menu

Recherche

Traduction automatique

Contes



Détente




Détente / Contes / Arabe

HISTOIRES LOGIQUES DE DJEHA N° : 82

Le chat et le gigot



Djeha va au marché et achète un gigot de trois livres. Il rentre chez lui et donne la viande à sa femme, en lui
demandant :
- Voici la viande pour le déjeuner. Fais-la cuire à point, comme je l'aime ! Puis il sort.
Sa femme fait cuire le gigot. Comme on frappe à la porte, elle ouvre : c'est son frère qui revient de voyage. Il a faim. Tous deux se mettent à table et finissent par manger tout le gigot. Djeha rentre et dit :
- Ça sent bon ! Où est la viande que j'ai achetée ?
- Le chat a tout mangé pendant que j'étais occupée à faire le ménage, répond sa femme.
Djeha court après le chat. Il l'attrape et le met sur le plateau de la balance : il constate alors qu'il pèse trois livres.
- Scélérate, crie-t-il à sa femme. Si les trois livres sont de la viande, où est le chat ? Et si c'est le poids du chat,
où est la viande ?

Détente / Contes / Arabe

HISTOIRES LOGIQUES DE DJEHA N° : 83

Le combat est fini, mais l'édredon est parti



Djeha et sa femme ont été réveillés par des bruits venant de la rue. Regardant par la fenêtre, Djeha vit deux hommes en train de se battre. Il a pris son édredon, l'a enveloppé autour de lui et a commencé à marcher vers la porte. Sa femme lui a dit de ne pas s'en mêler, mais il l'a ignorée.
- Voyons ce qui se passe, se dit-il et il est sorti. Avant qu'il ait eu le temps de réaliser ce qui lui arrivait, un des hommes a tiré l'édredon de son dos et s'est enfui avec, disparaissant dans l'obscurité comme l'autre homme. Djeha a essayé de les poursuivre quelques instants et, sans édredon pour le protéger du froid, a vite abandonné, préférant l'intérieur douillet de sa
maison. Sa femme lui a alors demandé :
- Comment s'est terminé le combat ?
- Je ne sais pas comment il s'est terminé, mais tout ce que je sais, c'est que le combat est fini et l'édredon est parti, a répondu Djeha.

Détente / Contes / Arabe

HISTOIRES LOGIQUES DE DJEHA N° : 84

Le joueur de luth



Quelqu'un demanda, un jour, à Djeha s'il savait jouer du luth.
- Oui, répondit Djeha
On lui donna un luth et il commença à jouer.
- Diiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiing ....
Toujours la même note, avec la même corde, à plusieurs reprises. Après quelques minutes, les gens demandèrent à Djeha de cesser de jouer.
- Djeha, ce n'est pas une façon correcte de jouer du luth, vous jouez toujours la même note. Les joueurs de luth déplacent leurs doigts de haut en bas et vice-versa.
- Eh bien, je sais pourquoi ils vont en haut et en bas et essayent les différentes cordes.
- Pourquoi donc cela ?
- Parce qu'ils cherchent cette note que, moi, j'ai déjà trouvé.